Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Serge Hardy

LE VOYAGE DE MARCO POLO - 23/07/13

C’est notre deuxième jour de repos au camp de base. Le repas de ce midi est tout bonnement génial : soupe, poulet/sarazin/crudités et corbeille de fruits en guise de dessert…

Au milieu d’une grappe de raisin s’agite faiblement un passager clandestin du dernier vol d’hélico : un petit insecte verdâtre lutte sans merci contre l’hypoxie. Mais qu’est-il donc venu faire ici cet habitant des vertes prairies de Karkara ?

La bête est pourtant résistante : elle a passé au moins deux nuits glaciales dans la tente cuisine non chauffée, et pour elle pas de duvet, qu’il soit synthétique ou naturel… Mais il faut se rendre à l’évidence ; ses jours sont comptés : pas le moindre brin d’herbe, pas le moindre partenaire avec qui perpétuer l’espèce… Bref l’avenir semble assez sombre pour la petite bête.

Il faut faire quelque chose… Deux cerveaux humains entrent en ébullition : on subtilise un pot de café lyophilisé vide dont on perce le couvercle de multiples trous, et voilà la bébête sous verre, avec une petite grappe de raisin en guise de viatique.

Le prochain hélico est pour après-demain. Il y a ici deux français, qui sont juste venus voir à quoi ressemblent les grosses montagnes, qui justement repartent avec cet hélico, direction Karkara.

Toute vie mérite qu’on la sauve ; nous allons donc leur confier celle de la bébête. Elle racontera a tous ses congénères qu’elle a fait un voyage extraordinaire, vu des sommets immenses, survolé des glaciers gigantesques, rencontré dans ces terres hostiles une bien étrange tribu…

Pour ces raisons nous l’avons baptisé… Marco Polo !

Marco Polo dans son bocal

Marco Polo dans son bocal

Commenter cet article

Jean-Mich 28/07/2013 16:06

Excellent ... je viens de lire un livre avec une bébète également sauvée de la sorte.

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog